LA POSE D’UN FAUX PLAFOND

Demande de devis

Le demande de devis est Gratuite.
  • Téléphone de la France. Exemple : 0675757575

Un faux plafond offre des avantages pratiques et esthétiques. Sa pose offre une isolation très performante aussi bien d’un point de vue thermique que phonique. Pour augmenter l’efficacité, on peut ajouter  des couches d’isolants spécifiques à l’intérieur du faux plafond. Le faux-plafond peut servir à dissimuler des chemins de câbles qui ne peuvent ou que l’on ne souhaite pas placer au sol ou dans les murs. Il permet aussi d’installer un système d’éclairage. D’un point de vue esthétique le faux plafond permet de cacher facilement une surface abîmée, d’abaisser un plafond trop haut ou de créer un volume en harmonie avec les dimensions d’une pièce. Les matériaux disponibles pour sa création autorisent facilement une décoration du plus bel effet.

Les étapes pour poser son faux plafond

Prise des mesures

Cette étape est déterminante car elle détermine la qualité et la précision de l’ouvrage final. Elle consiste à :

  • Mesurer soigneusement la surface du plafond à réaliser
  • Reporter les mesures sur du papier
  • Dessiner les emplacements des suspentes et rails ainsi que les éventuels emplacements des objets à accrocher au plafond (lustres, spots, lampes etc.)
  • Calculer en fonction de ces repères les quantités et dimensions nécessaires de suspentes, plaques, rails, cornières, vis, chevilles, etc.

Installer les suspentes

Ici, on commence par fixer une première suspente à chaque angle de la pièce. Ensuite, on place la suspente contre la joue de la solive et règle la hauteur par rapport au trait sur le mur. Enfin on Visse la suspente.

Montage des rails

Les rails pour faux plafond forment l’ossature de ce dernier. Ils sont aussi connus sous le nom de fourrures placo ou profilés. Ils ont une longueur maximale en général de tris mètres. Il s’agit d’éléments métalliques en U auxquelles sont montées les plaques et qui assurent la planéité et l’horizontalité de l’ouvrage final.